lundi 16 mars 2009

There's a place


Ile d'Oléron, septembre 2008.

Une fois la photo prise, la lueur est restée.
A la fin du voyage, la route a continué de serpenter entre chenaux et rivières salées.

à Bernard
(1949-2009)

Merci pour les chemins que tu as tracés.

"Toute vie est ponctuée de morts ou de départs, et chacune ou chacun cause de grandes souffrances qu'il vaut mieux endurer que de ne pas avoir connu la présence de ces personnes quand elles existaient. Mais chaque fois notre univers se reconstitue de soi-même, et nous savons du reste que lui non plus ne durera pas toujours."
Margerite Yourcenar - Les Yeux ouverts

Merci à Aurélia et à Juan — pour ces mots.

1 commentaire:

Aurélia a dit…

J'étais sur le point de te recopier cette citation quand j'ai vu que tu l'avais déjà retrouvée...
Une belle route que cette route oléronnaise...
Et aussi, la vie qui s'arrête et se poursuit, dedans, ailleurs...
Nous retournerons à Oléron, ma belle, sur ces traces, les votres, les notres, les tiennes à venir...
Je t'embrasse depuis la lunette du phare.