mardi 21 avril 2015

Maison en bois : accessible à tous ?

Eco Maison Bois, n°33, avril 2015

La maison en bois, c'est pour nous un rêve familial, qui prend ses racines dans un été sous la tente au milieu d'une forêt d'Ile-de-France. Partis d'une volonté de simplicité extrême (un peu trop extrême avec deux enfants), nous nous sommes orientés vers un projet d'habitat plus classique, tout en gardant l'essentiel : vivre davantage en plein air et expérimenter quelques pratiques de gestion écologique au quotidien, en lien avec le fonctionnement d'une maisonnée.

Ces pratiques écologiques, nous les avons choisies en fonction de ce qui était le plus à notre portée, de ce qui pouvait avoir du sens à l'endroit où nous habiterions et de ce qui nous fait plaisir. Je pense que nous ne sommes pas très originaux, et que ces expérimentations sont le produit d'une époque et d'une envie de "faire autrement" assez largement partagée. A l’échelle collective, on peut donc espérer que la somme de toutes ces expérimentations aura de jolis effets et fera boule de neige.

En revanche, comme je l'expliquais par ailleurs au sujet de l'habitat alternatif, nos petits pas de côté ne se posent pas comme exemplaires. Je n'aime pas les postures écologiques culpabilisantes, celles qui n'ont d'autres objectifs que de se sentir au-dessus du lot, alors même que certaines pratiques ne semblent pas accessibles à tous. L'équilibre n'est pas toujours évident lorsqu'on tient un blog, car le fait même d'exposer ses questionnements, essais et découvertes peut faire songer à une démarche d'orgueil. Donc : en aucun cas je n'expose ici des conseils -- ce sont juste des idées en marche, parfois elles trottinent, parfois elles se cassent la figure.

Je vais dans ce billet revenir sur l'idée reçue selon laquelle une maison en bois est une construction onéreuse. Je ne peux pas procéder par "vrai / faux" car chacune des réponses serait "ça dépend"... tant les paramètres à prendre en compte sont nombreux.

Les principaux critères d'une construction

Grâce aux techniques de construction actuelles et en constante innovation, une maison en bois ne coûte pas beaucoup plus cher en 2015 qu'une maison en maçonnerie classique. Bien sûr, le coût de la construction reste très variable en fonction des choix de mise en œuvre : livraison clé en main ou hors d'eau / hors d'air, auto-construction, maison en kit, choix des matériaux… Tout dépend de ce que l'on peut investir en temps, en travail et en argent. Dans notre cas, nous n'avons ni le savoir-faire technique, ni les outils, ni le réseau pour nous engager dans l'aventure de l'auto-construction, solution la moins onéreuse. Avec nos deux petits bouts de chou de moins de trois ans et notre vie professionnelle, il nous fallait une solution clé en main... la plus chère. Mais au final, notre maison ne coûtera pas beaucoup plus qu'une construction traditionnelle de lotissement.

Hors coût du terrain, voici les éléments à prendre en compte  :
  • travaux de terrassement ;
  • type de fondations ;
  • étude de sol (étude réalisée à partir de prélèvements du sol à l'endroit où on souhaite construire, pour le système d'assainissement individuel ou si le sol nécessite des fondations spéciales) ;
  • raccordements et taxes diverses : droit d'abonnement aux différents réseaux, viabilisation, frais de raccordement, etc. ;
  • système d'assainissement ;
  • bilan thermique obligatoire (dans notre cas il est compris dans la prestation du constructeur) ;
  • type de construction bois (ossature bois, poteaux-poutres, bois massif empilé) ;
  • type de finition (kit à monter, hors d'eau / hors d'air, clé en main) ;
  • surface de la maison ;
  • nombre d'étages ;
  • essence de bois choisie ;
  • construction proprement dite ;
  • aménagement de l'intérieur (dans notre cas il restera les peintures, sols des chambres et cuisine à monter) ;
  • aménagement du jardin, non inclus dans la prestation du constructeur, ainsi qu'éventuellement une terrasse ;
  • frais financiers liés au prêt immobilier. 
A titre d'exemple, notre maison en ossature bois, bardage douglas et toiture en ardoise naturelle, isolation écologique (ouate de cellulose, fibre de bois), clé en main (hors finitions citées) de plain pied et 85 mètres carrés habitables reviendra à 1 525 euros le mètre carré, fondations comprises. Hors coût du terrain, notre budget s'élève à 160 000 euros, dont environ 10 000 euros pour l'étude et l'installation de la phytoépuration (coût qui peut être ramené à 2 000 euros en auto-construction). A titre de comparaison totalement hors propos mais qui donne une petite idée quand même, si nous devions acheter l'équivalent de notre appartement de 65 mètres carrés dans notre ville actuelle, il nous faudrait débourser environ 400 000 euros, soit environ 6 000 euros le mètre carré.

Prix moyen d'une maison en bois

De manière générale, les professionnels proposent des prix moyens pour faire construire une maison en bois allant d'environ 1 000 euros le mètre carré (livrée en kit et sans fondations) à 3 000 euros le mètre carré (prestation haut de gamme). Je reviendrai dans un prochain billet sur le procédé de construction qui permet à notre future maison de rester dans un juste milieu de prix tout en gardant des matériaux de grande qualité.

A titre indicatif, voici un comparatif des prix de construction maison individuelle classique au mètre carré (source : Comprendre / Choisir) : 1 200 euros le mètre carré pour une maison maçonnée industrielle et 1 400 euros le mètre carré pour une maison maçonnée traditionnelle.
Notre maison sera donc un petit peu plus chère qu'une maison de lotissement classique. Mais avec un calcul du budget à plus long terme, une maison en bois se révélant beaucoup plus performante d'un point de vue énergétique qu'une maison maçonnée, elle sera plus économe au quotidien.

Maison écologique, quels financements ?

Une maison en bois écologique peut bénéficier de prêts à taux bonifiés, que ce soit par des aides régionales, même si elles tendent malheureusement à disparaître (prime à destination des particuliers, représentant 15% des frais de construction d'une maison à ossature bois en Poitou Charente, aide au financement en Alsace), par le prêt à taux 0% pour les primo-accédants (sous conditions de ressources et selon un barème en fonction des régions) ou encore par les prêts spécifiques à l'éco-habitat

Nous bénéficions de ce dernier dispositif grâce au Crédit Coopératif : la qualité environnementale du projet fait baisser le taux d'intérêt. Voici des exemples de critères pris en compte pour le calcul du taux d’intérêt : orientation de la construction (principes bioclimatiques) ; matériaux choisis pour construire ou isoler ; mode de chauffage ; peintures ou lasures ; gestion de l’eau ; consommation énergétique. Nous avons réalisé un dossier reprenant ces principes, ajoutant également une dimension sociale : choix d'un constructeur local, organisé en coopérative d'artisans.

Et alors, on en est où ?

Pas d'avancée depuis la dernière fois : le permis de construire est déposé dans notre commune d'élection et nous attendons la notification du transfert de notre dossier aux Architectes des bâtiments de France, la zone dans laquelle nous nous installerons étant classée "Paysages et nature protégés d'Ile-de-France". Wait and see !


2 commentaires:

Anonyme a dit…

A noter aussi qu'en cas de revente, une maison "écolo" se revendra forcément mieux. Bon courage en tout cas !

Clara - TKH a dit…

C'est vrai, je n'avais pas songé à ce point. Nous comptons nous installer sur du long terme dans cette maison mais nous prévoyons aussi quelques options en vue de revente : les toilettes sèches par exemple, peuvent être facilement remplacées par des toilettes classiques, et notre système de phyto-épuration est agréé pour traiter les "eaux vannes".
Merci de votre passage !